Le masque à Venise

Masque de Venise décoré, en Céramique, masque fait la main Venise avec certificat. Superbement décoré vert et doré, Jolly pointes velours garnies de clochettes et de perles, c'est un objet d'art remarquable, un masque décoratif suspendre un mur. Il symbolise le Carnaval de Venise avec ses masques aux décorations somptueuses et ses costumes derrière lesquels chacun est anonyme et séduit le temps des festivités.

 

 

 

 

 

Le masque de Venise est l'esprit de la fête, il se porte, il est décor, il fait rêver.

Si le masque de Venise est l’expression de la fête, du superficiel, du somptueux, de l’élégance, du paraître en tout anonymat, il est aussi un objet de décoration, un objet d’art.

Mais le masque a aussi bien d’autres usages.

Le masque est un objet que l'on place sur son visage pour différentes raisons : On distingue généralement :
- les masques destinés protéger le visage contre un danger comme le masque de soudeur, le masque destiné protéger en cas d'épidémie, le masque de plongée, le masque oxygène ….
- les masques pour éviter de contaminer une personne ou une chose par ses propres microbes comme le masque du chirurgien, de l'infirmier, du chercheur voulant protéger ses expériences des bactéries étrangères.
- Les masques esthétiques pour cacher son visage pour différentes raisons comme : garder l'anonymat, dissimuler ses sentiments, symboliser un personnage, pour le théâtre, pour des rites tribaux , pour des carnavals, des fêtes …..
C'est de ces derniers masques que nous allons nous occuper.

Qu'est-ce qu'un masque esthétique ? : Un objet qui recouvre le visage plus ou moins entièrement, pour le dissimuler en tout ou en partie et lui donner une autre apparence. Les masques permettent de ne pas être reconnus, de prendre une identité nouvelle et d'agir en toute liberté sous le couvert de l'incognito.

Certains sont tout petits comme le nez du clown. D'autres débordent largement du visage.

Ils peuvent être en divers matériaux comme le papier, le carton, le cuir, le bois, les métaux… et ornés de diverses manières avec des plumes, des pointes, des perles, des clochettes …..

Il existe galement les masques, objets d'art, destinés être suspendus des murs, des cheminées……et orner splendidement les maisons en leur donnant un parfum de Venise..

Historique des masques :

Il est impossible de dater l'apparition des masques dans la préhistoire. Mais ne peut-on pas imaginer les hommes de cette époque lointaine se masquant le visage pour s'amuser autour du feu d'une caverne ? ou pour effrayer un animal ou les guerriers des tribus voisines ? etc.

L'Afrique noire a de tous temps utiliser les masques : les Dogons, les Bambara ….. Les masques des tribus africaines sont extrêmement variés, beaucoup s'inspirent d'animaux : le singe, le buffle, l'éléphant, l'oiseau, l'outarde, l'antilope, l'hyène. le lièvre. Ils sont en différentes matières : bois, laiton, poils, plumes, vannerie …

Les masques africains sont intimement mêlés la vie des tribus.; danses, cérémonies d'initiation, cultes des dieux, pouvoir religieux, sorciers, culte des morts, récoltes, chasse ….

L'Egypte ancienne aime les œuvres d'art et les artisans font preuve d'un grand savoir-faire. Les pharaons, les hauts fonctionnaires s'entourent d'objets précieux : ameublements, miroirs, bijoux. Les artisans utilisent les pierres fines, les métaux précieux des nombreuses mines du pays : jaspe, améthyste, aigue-marine, émeraude, or ou encore l'argent qu'ils importent. Les tombeaux des pharaons regorgent de ces objets précieux.
Un événement spectaculaire a été la découverte du tombeau de Toutânkhamon en 1922 par l'égyptologue anglais Carter et en particulier le 28 octobre 1929 la découverte du masque mortuaire du jeune pharaon mort 20 ans
Pour les Egyptiens, les métaux précieux sont d'émanation divine et évoquent notamment le dieu soleil, le dieu Rê. C'est ainsi que les hauts personnages sont momifiés et ont la tête recouverte d'un masque souvent somptueux.
Toutânkhamon est mort divinisé. Il porte un splendide masque d'or massif de 11 Kg, incrusté de lapis-lazuli pour les yeux et qui lui couvre la tête et le haut du corps.

L'usage des masques est fréquent dans la Grèce et la Rome antiques. A cette époque, le théâtre est d'essence religieuse. Les représentations ont lieu pour célébrer certaines fêtes ou de grands événements. Les acteurs sont généralement des esclaves ou des affranchis et ils portent un masque car leur profession est considérée comme méprisable. Le masque a d'ailleurs une autre utilité : les amphithéâtres sont immenses : le masque permet d'être bien vu et entendu par les spectateurs.

Le masque est souvent utilisé dans le théâtre comme par exemple dans la commedia dell'arte, le no japonais. Il apparaît en Angleterre sous Elisabeth I, lors de fêtes somptueuses, de style baroque avec musique, danse, théâtre.

Dans les cours royales, les fêtes se multiplient, chaque courtisan et courtisane portent des costumes et des robes splendides, rivalisant de splendeur, et beaucoup n'hésitent pas se déguiser, se dissimuler sous des masques l'instar de Venise dont la renommée grandit chaque jour et se livrer aux jeux subtils de la séduction sous le couvert de l'anonymat.

La Cour de France n'est pas en reste, les fêtes déguisées se multiplient la cour. Tout est prétexte pour s'amuser sous l'anonymat des masques. Le Bal des Ardents en janvier 1393 sous Charles VI a gardé une triste renommée : on fête les noces d'une dame d'honneur, les jeunes gens se déguisent en sauvages, recouverts de poix, d'étoupes, de plumes. Le roi participe la fête. Soudain un travesti s'enflamme. Plusieurs morts et Charles VI a une crise de folie.
Catherine de Médicis, épouse de Henri II, a le goût des plaisirs et s'en sert pour exalter la puissance du roi. Ballets et fêtes se succèdent avec musique et travestis.
Henri III, fils de Catherine et de Henri II est roi de Pologne. A la mort de son père et de ses frères, il est rappelé par sa mère pour monter sur le trône de France. Mais il fait un détour par Venise o il est reçu en grande pompe. Les fêtes se succèdent, les bals, les régates sur les canaux, les luttes, les feux d'artifice, les déguisements. Henri III découvre la magnificence de Venise, rencontre le Tintoret, Véronèse, le Titien, Palladio. Mais le soir, incognito, il parcourt la Venise secrète avec ses déguisements et ses masques. Et lorsqu'il quitte la ville regret, il ramène en France le goût de la magnificence de Venise. Sous son règne, les fêtes avec masques et déguisements sont somptueuses.
Venise prend peu peu une réputation mondiale

Le carnaval de Venise

Il apparaît en 1094 sous le doge Vitale Fallier. Bals, petites fêtes sur les campi, concerts, théâtre, jeux. Les vénitiens aiment se dissimuler sous de grandes capes et cacher leur visage derrière la babaouta et de grands chapeaux. Peu peu les masques apparaissent, inspirés par la Comedia dellArte. Dès lors, les vénitiens peuvent d'adonner au plaisir de vivre et des jeux de séduction sous le couvert de l'anonymat.

Un moment le carnaval dégénère en jeux étranges mais un décret de 1268 y met fin rapidement.

Le carnaval de Venise prend de l'importance : au XVI e siècle les masques deviennent de véritables œuvres d'art. Les plus beaux masques de Venise sont confectionnés la main par des artistes professionnels et portent divers noms selon leur forme comme Jolly, Joker, Bouffon ….

Sous Bonaparte, le carnaval est interdit mais il est très vite remis au goût du jour par les Autrichiens et prend de plus en plus d'importance jusqu' nos jours, gagnant une renommée mondiale.

Actuellement, le carnaval de Venise dure douze jours avant le Mardi Gras.

La ville est alors envahie de visiteurs venus du monde entier. La fête est partout. Les masques et les costumes splendides sillonnent la ville, chacun s'amusant librement et laissant cours au bonheur de vivre et la séduction dans toute la liberté de l'anonymat.
Source : http://www.art-objets.fr/savoir-en-savoir-plus/masque-de-venise,1,1,24.php

Informations

Accueil Programme 2014 Programme 2013 Programme 2012 Programme 2011 Programme 2010 Programme 2009 Le Carnaval - Histoire L'histoire des masques Masque - Confection Costume - Confection Histoire - La ville Informations pratiques Campings- Hôtels Croisières Venise sans masques  
Plan du site
Les sites partenaires

Venise - Masques
Venise - Carnaval

Le masque à Venise